juin 2, 2015

L’architecture selon Jamal Lamiri Alaoui : entre innovation et tradition

Jamal Lamiri Alaoui laisse s’exprimer ses racines marocaines dans chacun de ses projets en misant sur des concepts traditionnels qui laissent une grande place aux espaces ouverts et lumineux. Une conception de l’architecture héritée de l’architecte américain Frank Lloyd Wright, qui a influencé l’ensemble de sa carrière.

Une fois diplômé de l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux, Jamal Lamiri Alaoui réalise son service civil au sein de la délégation de l’Urbanisme de l’État marocain à Rabat-Salé puis, en 1985, fonde son propre cabinet, JLA Studio.

Sous sa propre marque, il mène à bien un projet de recherche afin de concevoir le premier complexe touristique et résidentiel sur une parcelle de 200 hectares à Agadir. Il enchaîne par la suite de nombreux projets similaires de grande envergure au Maroc, au Royaume-Uni et aux Émirats arabes unis. Le prestige gagné par l’architecte est tel qu’en 1999, le cheik Zayed lui confie la réalisation de son palais et de toutes ses résidences privées aux Émirats et partout dans le monde.

Considéré comme l’un des principaux architectes du Maroc, Jamal Lamiri Alaoui remporte le premier prix pour le pavillon marocain de l’Exposition universelle de Hanovre (2000) ainsi que le « Prix de la sagesse de la nature » octroyé au pavillon du Maroc lors de l’Exposition spécialisée de 2005, à Aichi, au Japon.

La capacité à concilier tradition et modernité démontrée par Jamal Lamiri Alaoui dans chacun de ses projets a toujours fasciné PORCELANOSA Grupo, qui a choisi de mettre l’architecte marocain à l’honneur dans une nouvelle vidéo-témoignage à l’occasion du 15e anniversaire de Noken. Ne manquez pas cette vidéo !


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez sélectionner votre langue/pays.