juin 15, 2020

Entreprise

PORCELANOSA Grupo s’engage pour une gestion durable de l’eau avec son programme Eco Conscious

La multinationale encourage l’économie et la réutilisation de l’eau à travers un plan de développement durable qui défend la préservation de la biodiversité grâce à une production verte et diversifiée.

PORCELANOSA Grupo a lancé Eco Conscious, un programme de mesures écologiques qui vise à réorienter sa stratégie commerciale vers un modèle de production et de consommation plus durable. Outre la réduction de la consommation énergétique et la mise en œuvre d’un programme de gestion responsable des déchets dans ses usines et ses bureaux, l’entreprise s’est engagée à optimiser sa gestion durable de l’eau grâce à des solutions permettant un approvisionnement équitable et solidaire des ressources naturelles.

Qu’est-ce que la gestion durable de l’eau?

La gestion durable de l’eau vise à réduire l’empreinte hydrique et à promouvoir une économie circulaire qui favorise la commercialisation de produits plus durables. L’empreinte hydrique (EH) mesure le volume total d’eau utilisé pour fabriquer un produit. Cet indicateur calcule les ressources en eau utilisées lors du processus de production, du début de la fabrication jusqu’au consommateur final. Les informations ainsi obtenues permettent de réorienter l’utilisation de l’eau pour plus d’efficacité.

PORCELANOSA Grupo a utilisé cet instrument de mesure dans le cadre de son plan d’action pour réaliser des économies d’eau et fabriquer des produits éco-responsables.

L’engagement de PORCELANOSA Grupo pour les économies d’eau

L’eau est un élément essentiel à la vie humaine, et sa distribution joue un rôle fondamental dans la réalisation des 17 objectifs de développement durable définis par l’ONU dans son Agenda 2030. Selon l’organisation, la répartition de l’eau est inégale d’un pays à l’autre et, d’ici 2050, on estime que 25 % de la population mondiale aura des difficultés d’accès à l’eau douce, voire subira une pénurie. Un phénomène qui aurait des conséquences dramatiques pour les pays en développement, où la pénurie de ressources en eau pourrait aggraver la pauvreté et la faim.

Le réseau d’eau de Porcelanosa est entièrement canalisé

Pour lutter contre cette situation et promouvoir une planète plus juste et plus durable, PORCELANOSA Grupo a augmenté ses investissements en R&D afin de mettre en place des solutions éco-efficaces qui améliorent la gestion durable de l’eau. L’une d’entre elles passe par l’installation de systèmes de conduite et d’épuration des eaux, comme c’est le cas dans les locaux de Porcelanosa, Venis et Gamadecor.

Ces sociétés ont opté pour la conversion des eaux usées en eau propre et l’utilisation de cette eau dans d’autres processus de production, conformément au Vertido Cero (objectif zéro rejet des eaux). « Le réseau d’eau de Porcelanosa est entièrement canalisé et dispose d’une série de points de contrôle qui nous permettent de déterminer les débits de consommation et d’analyser les tendances de consommation. C’est un point essentiel pour l’atteinte des objectifs d’amélioration que nous nous sommes imposés, dans le cadre de la diminution de la consommation de ressources naturelles et de la minimisation de notre impact environnemental », explique-t-on chez la marque.

Venis a également remplacé ses cinq lignes de rectification de revêtement de sol afin de ne plus consommer d’eau des puits. À cela s’ajoute une station d’épuration d’émaux, qui permet de réutiliser les eaux industrielles pour le pulvérisateur ou le nettoyage des installations.

Une posture semblable à celle de Gamadecor, qui a mis en place des systèmes de production durables grâce à des bassins d’eau permettant une optimisation accrue des ressources naturelles. « Chacune de nos installations dispose d’un bassin où l’eau recircule en interne jusqu’à être diluée. Tous les bassins sont vidés grâce à un système final d’épuration physico-chimique qui permet de séparer les boues par décantation et d’épurer l’eau jusqu’à ce qu’elle soit récupérée au niveau du collecteur municipal. L’AIDIMME collecte chaque trimestre un échantillon des eaux déversées dans le collecteur afin de s’assurer que le déversement se fait dans les limites prévues, conformément à la législation municipale. En outre, tous les quatre ans, une analyse est effectuée et le formulaire MD-301 est présenté aux autorités compétentes (EPSAR). Il permet de calculer et d’approuver le coefficient correcteur à appliquer à l’usine », précise l’entreprise.

Économiser l’eau, c’est investir dans la qualité de vie

La revalorisation de l’eau fait partie de la stratégie de production durable sur laquelle PORCELANOSA Grupo travaille depuis six ans, et à laquelle le programme Eco Conscious a donné un nouveau souffle.

On estime que plus de 80 % des eaux usées déversées dans les fleuves et les océans ne sont pas traitées, ce qui empêche 361 000 enfants de moins de cinq ans d’avoir accès à l’eau potable. Une situation qui pourrait s’aggraver si aucune mesure n’est prise, comme l’indique l’OCDE, qui estime qu’en 2050 la demande d’eau pourrait augmenter de 55 %, avec la moitié de la population mondiale courant le risque de subir une pénurie d’eau.

Pour éviter ce scénario, L’Antic Colonial assainit et optimise l’eau qu’il utilise pour couper ses plateaux de pierre naturelle, et Noken a lancé une nouvelle ligne de produits durables nommée WaterForest. Dans cette gamme, on trouve des systèmes à double chasse d’eau ECO pour toilettes, des robinets d’ouverture à froid et des robinets thermostatiques pour douches, qui peuvent générer jusqu’à 89 % d’économies d’eau. « Des systèmes de purification de l’eau sont utilisés dans le processus de fabrication de tous nos robinets. Chez Noken, nous misons sur zéro rejet des eaux, de sorte que toute l’eau utilisée au cours du processus de production soit correctement traitée pour pouvoir être réutilisée au sein de ce même processus », précise la marque.

En matière d’installations durables, la marque de salles de bains de PORCELANOSA Grupo a mis en place des machines pour économiser l’eau et limiter la consommation énergétique, qui permettent le retour de l’eau chaude dans chacun des réservoirs, qui sont purgés tous les six mois. « Sans ce système, nous consommerions environ 140 000 litres d’eau. Grâce à notre circuit d’eau fermé, nous évitons une consommation excessive de cette ressource », souligne l’entreprise. Une philosophie également appliquée chez Urbatek grâce à des systèmes de limitation de la consommation dans les toilettes des bureaux.

Chez Krion, grâce à une politique de gestion de la qualité, de l’environnement et de l’énergie, on gère les ressources en eau grâce à un contrôle de la consommation via l’utilisation de robinets équipés de limiteurs de débit à tous les points terminaux. En outre, un système permettant de réintroduire l’eau initialement rejetée par le système a été mis en place au niveau des osmoseurs utilisés pour les essais dans les laboratoires de KRION, afin qu’elle puisse être réutilisée. Une méthodologie également utilisée par Butech dans l’industrialisation de SYLASTIC, un système d’imperméabilisation de haute qualité installable dans les piscines et qui évite les pertes d’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *